• Accueil
  • > escale à Oslo (Norvège)

escale à Oslo (Norvège)

Oslo, la capitale de la Norvège, est un petit village, mais un petit village agréable à vivre, à découvrir, où il fait bon se balader …

Un hôtel***, le Bondeheimen Hôtel, un Best Western extrêmement bien situé : je vous le recommande volontiers (le petit-déjeuner, exceptionnel, fait oublier les voisins un peu bruyants).
Situé à quelques dizaines de mètres du centre ville, il est très accessible : Flytoget, la (très chère) navette ferroviaire express de l’aéroport, s’arrête à 100 mètres, comme le train de la NSB (Norges Statsbaner) qui relie aussi l’aéroport à la station du Nationaltheatret (théâtre national), au coeur du coeur de la ville (et, de là, traverse toute la Norvège, vers Bergen, Trondheim, Bodo, Aalesund, Stavanger … ou Sandefjord, l’aéroport des low-cost, à 110 km au sud d’Oslo).

Le Flybus de SAS s’y arrête aussi : c’est la solution la moins chère pour rejoindre Gardermoen, l’aéroport installé à 45 km au nord d’Oslo (descendre à l’arrêt Stortinget pour rejoindre le Bondeheimen).

Vous trouvez le Bondeheimen à des prix tout à fait intéressant sur Voyages SNCF (combiné avion-hôtel à partir de 650 euros les 3 nuits en décembre 2009) : oui, la vie est tout de même un peu chère, en Norvège …


Opodo

Le coeur du coeur de la ville, c’est la Karl Johans Gate : percée en 1840 d’est en ouest, elle file en ligne droite de la gare centrale au nouveau Palais Royal.
Elle passe à proximité de la Cathédrale du Saint-Sauveur (fin XVIIe, restaurée au XIXe), du Parlement, du théâtre national (avec une statue d’Ibsen et de Bjornson sur le parvis), du musée Henrik Ibsen, et des jardins du Château où se trouve, on s’en doute, le Château lui-même (à ne pas rater à 13 h 30 : la relève de la Garde).

On fait quoi, alors, à Oslo ? du shopping, bien sûr, dans la rue Karl Johan et aux alentours : les grands centres commerciaux du quartier sont Oslo City, Byporten, Glassmagasinet et Paleet, Vika Terrassen et House of Oslo, consacrés au design et à la déco.

On se balade dans le Vigelandsparken, le parc de sculptures de Vigeland, qui figure parmi les premières attractions du Royaume : il rassemble plus de 200 sculptures en bronze, granit et fer forgé du scuplteur Gustav Vigeland (1869-1943), qui a également imaginé et dessiné l’architecture du parc (ouvert 24h/24 toute l’année). On se balade aussi à Aker Brygge, le nouveau et branché quartier du port, truffé de restos comme le Lofoten (incontournable pour ses poissons). On peut aussi acheter, à Aker Brygge, des crevettes et du poisson frais aux pêcheurs campés sur le pont de leurs bateaux, c’est l’Indre Oslofjord Fiskerlag (à partir de 8 heures, sauf le dimanche).

Il faut en passant visiter l’Hôtel de Ville, impossible à rater : la visite est libre et gratuite, elle commence par la salle où est chaque année remis le prix Nobel de la Paix.

Sur l’île de Bygdøy, accessible avec le bus 30 (la carte Oslo Pass offre pour 24, 48 ou 72 heures la gratuité dans les transports publics -sauf ceux qui desservent l’aéroport- et l’entrée dans les principaux musées), il y a l’incontournable Musée des bateaux Viking (qui dépend du Kulturhistorisk museum), le formidable Musée du FRAM et l’exceptionnel Musée Kon-Tiki, sans oublier le Musée des Arts et Traditions Populaires de Norvège (Norsk Folkemuseum), installé (en plein air) dans un ancien Domaine Royal : c’est derrière ses murs d’enceinte que s’installe le traditionnel et annuel Marché de Noël.

Oui, le Marché de Noël ! Oslo est belle en toutes saisons, mais les capitales du Nord sont superbes sous la neige ! un des deux marchés de Noël (les 15 premiers jours de décembre) se déroule donc au Norsk Folkemuseum, sur l’île de Bygdøy.
L’autre, plus petit et moins « typique » est derrière l’Hôtel de Ville, Rådhusplassen (place de l’Hôtel de Ville), en bord de fjord (de fin novembre aux alentours du 20 décembre).

À quelques pas du Norsk Folkemuseum, il y a le Café Emma Hos (arrêt Fredriksborg sur la même ligne), pour une petite restauration (tartes salées, salades, pâtisseries) servie dans la boutique d’un brocanteur.

Il serait dommage de ne pas visiter, en plein centre-ville, la Galerie Nationale, le musée Edvard Munch et le DogA (Center for Norwegian Design and Architecture), qui organise un marché de Noël des créateurs.

Original : la ligne 1 du métro vous emmène à Frognerseteren, la station de sports d’hiver. Le télésiège démarre au bout du quai : il n’est pas rare de s’asseoir dans le métro, en plein centre-ville, à côté d’un skieur déjà équipé, chaussé, les skis à la main … Nordmarka, Tryvann et Frognerseteren se trouvent dans la plaine d’Holmenkollen (connue pour son tremplin de ski), au nord-ouest d’Oslo.

we_468x60_15ko.gif

Un peu de lecture ?
les polars de Gunnar Staalesen se déroulent à Bergen, seconde ville de Norvège, accessible en avion et en train (‘faut pas être pressé) : l’enquête de Varg Veum l’amène à Oslo dans les chiens enterrés n’aboient pas (une originale façon de découvrir la ville avant d’y mettre les pieds)

Quelques adresses gourmandes ?
Café Hos Emma, 16, Fredriksborgveien, Bygdøy, (+47) 92 65 66 37
Lofoten Fiskerestaurant, 75, Stranden (tout au bout d’Aker Brygge), Oslo, (+47) 22 83 08 08
Cafe Christiania, 19, Nedre Vollgate 19

deux adresses incontournables : le Théatercaféen (le café-restaurant de l’hôtel Continental), et le Grand Café (le café-restaurant du célèbre Grand Hôtel).

Laisser un commentaire